ACCUEIL / SOMMAIRE / LES MODES DE FUSIONS

Les modes de fusions


Nous allons maintenant nous pencher sur un outil un peu particulier mais qui vous permettra de modifier et de contrôler encore plus vos rendus. Ces techniques sont utilisées par de nombreux photographes très connus (comme Joey Lawrence, Benoit Paillé, etc), bien qu'elles ne soient qu'une petite partie de la totalité de leurs travaux de post-traitement.

Les découvrir et les maitriser pourront vous apporter beaucoup. Par contre, ce sont des outils très puissant dont il faudra (encore ) vous méfier et ne pas pousser trop les curseurs.


Les modes de fusions


Nous allons découvrir d'abords les différents modes de fusions et la manière de les utiliser.
Ouvrons donc rapidement une photo, et nous allons nous intéresser au module des calques.
Double-cliquez sur le calque de la photo et validez pour libérer le calque. Ce qui va rendre le module des modes de fusions actif, cliquez dessus pour voir tout les modes disponible :



Comme on peut le voir, il en existe énormément.

Nous allons nous intéresser à plusieurs d'entre eux en particuliers (ceux qui sont les plus utiles), mais je vous conseille vivement de les tester les uns après les autres afin de voir les différents effets disponibles.

Commençons donc par sélectionner le mode "Incrustation".. et nous obtenons :


Absolument aucuns changements !

En fait, les modes de fusions ont un effet sur les calques inférieurs à celui où l'effet est appliqué. Ca a l'air étrange comme ça, mais il s'agit ni plus ni moins d'une forme de calque de réglage qui utilise un calque de votre choix.



Alors n'attendons pas plus, créons un nouveau calque, prenons le pot de peinture , remplissons le nouveau calque d'une couleur de votre choix, et passez ce calque de couleur dans différents modes de fusions pour voir les effets.






Afin de montrer les différents effets, voici un tableau récapitulatif montrant différents effets avec différentes couleurs :


La première chose qu'on peut voir, est la diversité des effets qu'on obtient en changeant de couleur ou de mode de fusion !

Vous voyez aussi que cet outil est très puissant, n'hésitez donc pas à baisser la saturation des calques sur lesquels vous appliquez les modes de fusions pour diminuer leurs effets.

Nous noterons aussi qu'avec cet outil nous pouvons travailler l'exposition, mais aussi la couleur. Et sans attendre nous allons mettre en pratique tout ces effets !



Travailler la couleur


Maintenant que nous avons vu le fonctionnement de cet outil, nous allons l'appliquer à un exemple concret, alors prenons une nouvelle photo, et au travail !



Nous allons ici créer de nouveaux calques et y déposer de la couleur via le pinceau et le dégradé , puis y appliquer les modes de fusions.

La première étape sera décrite avec précision afin d'être bien compréhensible, puis les suivantes seront réalisées sur le même principe et donc données de manière de manière synthétique.

Premièrement, créons un nouveau calque, puis nous allons sélectionner l'outil dégradé en mode linéaire , sélectionner une couleur bleu clair (#6ebeff), et l'appliquer sur la photo :



Nous allons ensuite changer le mode de fusion du calque pour le passer en Incrustation:




L'effet est intéressant mais reste un peu violent, nous allons donc diminuer son intensité en diminuant l'opacité du calque à 20%:








Et voilà notre première étape de réalisée ! Si vous voulez voir les changements que cela apporte à la photo d'origine, vous pouvez masquer et ré-afficher le calque en cliquant sur l’icône d’œil.

Nous allons maintenant réaliser les autres étapes, elles sont basées sur le même principe : nouveau calque, dégradé de couleur/pinceau, mode de fusion et opacité. Certain dégradés utilisé sont radiaux (pour faire les ronds) pour cela, il vous faudra sélectionner le mode radial de l'outil dégradé.


Etape 2: Au pinceau, Jaune orangé(#ffe5a2), Incrustation, 10%

Etape 3: Dégradé Linéaire, Orange (#fddba7), Incrustation, 15%

Etape 4: Au pinceau, Bleu outremer (#002673), Lumière tamisée, 60%

Etape 5: Dégradé radial, Jaune très pale (#fcfde4), Incrustation, 25%

Etape 6: Dégradé radial + Masque, Rose (#f0a3f8), Lumière tamisée, 60%

Etape 7: Dégradé radial, Blanc (#ffffff), Incrustation, 12%

Etape 8: Dégradé radial, Blanc (#ffffff), Incrustation, 35%

Etape 9: Dégradé radial, Violet clair (#eb6ef9), Lumière tamisée, 62%

Etape 10: Dégradé radial, Jaune clair (#fcf1bf), Incrustation, 20%

Etape 11: Dégradé radial, vert clair (#0dd7b8), Lumière tamisée, 23%

Etape 12: Au pinceau, Jaune très pale (#fdffe1), Incrustation, 6%

Etape 13: Dégradé radial, Vert très pale (#adffe3), Incrustation, 15%


Etape 14 : Et maintenant ajoutons des calques de réglages des niveaux et de la balance des couleurs, et nous obtenons l'avant après suivant :


Et voilaaa ! On y est arrivé !

Je sais, nous sommes ici dans les traitements très techniques, mais que voulez vous, il faut bien qu'on s’attarde sur les aspects difficiles aussi.
Via ce portrait, nous avons donc vu une des manières d'utiliser les modes de fusions. Mais en pratique, la seule limite est votre créativité (et le rendu qu'on obtient : ne réalisez pas des horreurs !).



Travailler l'exposition


Pour cette dernière partie, prenons encore une fois une nouvelle photo :



Nous allons traiter ces nouvelles illustrations très rapidement, justes afin de vous donner des idées et vous pousser à faire des expérimentations.

Ouvrons la photo, puis dupliquons le calque de la photo et passons le en incrustation :




Cachons le calque dupliqué, puis créons maintenant un calque de réglage Noir&Blanc, et passons le en incrustation :




Cachons le calque de réglage, et ajoutons un calque de réglage Teinte/Saturation, baissons la saturation et passons le en produit :



Nous voyons donc la variété des effets qu'on peux obtenir avec les modes de fusions. Et la diversité des supports sur lesquels on peut les appliquer. Donc surtout n'hésitez pas à les expérimenter.

Vous voici au terme d'un chapitre très éprouvant. Et devriez commencer à vous rendre compte de la diversité des choix et des outils qu'on peut utiliser en post-traitement.

Dans le chapitre suivant, nous allons nous orienter vers le HDR (souvent réalisé, rarement réussi) en passant d'abords par la multi-exposition. Et vous allez voir que nous allons réutiliser tout ce que nous avons vu jusqu'à maintenant.

Chapitre précédent - SOMMAIRE - Chapitre suivant